LE TRAPILHO

Mes produits sont crochetés en Trapilho.

Aujourd’hui, l’idée de recycler et plus généralement de ne pas gaspiller, fait partie de nos préoccupations.

Pratique ancestrale, le recyclage a toujours existé. En Chine, à l’âge du bronze, les chiffons étaient recyclés pour la fabrication du papier. Avec l’ère industrielle, cette pratique s’est marginalisée. Depuis quelques années, sous une double impulsion à la fois économique et environnementale, le recyclage revient en force. Cette manière de faire et de penser est devenue un outil stratégique de notre économie.

Le trapilho rentre dans cette logique, il est issu du recyclage. Plus exactement du recyclage des matières utilisées pour la fabrication des collections du prêt-à-porter et souvent du l’industrie textile haut de gamme. Les chutes et les lisières de tissus vouées à la destruction sont récupérées. Ces déchets textiles sont triés et enroulés pour devenir un fil destiné aux travaux d’aiguilles. Pas tout à fait un fil, plus proche d’une bande de tissu roulottée, le trapilho est une matière résistante et légèrement élastique. Le fil est mis en bobines ou pelotes et proposé dans de nombreux coloris.

Le trapilho a pour ancêtre la lirette. La lirette est une technique ancestrale de récupération des textiles, elle s’est développée au XVIe et XVIIe siècle afin de faire face au manque de coton et de tissu. A cette époque, les anciens vêtements et les draps étaient récupérés et redécoupés en fines bandelettes. La technique de la lirette a perduré tout au long des siècles pour disparaître au début du 20 ième siècle. Selon l’épaisseur des bandes, la lirette permettait diverses réalisations. Si la bande était épaisse, elle était utilisée pour la réalisation de tapis, couvertures …, si celle-ci était mince, elle était utilisée pour la réalisation de vêtements, sacs… A cette époque, la lirette était tissée.

Le trapilho a fait renaitre cette technique simple et écologique.

 Il est fait de coton, d'élasthanne, de tulle, de lurex ou de lycra. Lavable en machine à 30°c, il ne faut pas de sèche-linge, mais un séchage à plat est préconisé.

Ayant très peu d'usines de recyclage, en France, j'achète certaines bobines à La Belle Mercerie, qui est la mercerie de La Ferté sous Jouarre, et qui  revend la marque Rosas Crafts, provenant d'Espagne. Le trapilho Rosas Crafts est le seul à être fabriqué en série, donc je peux avoir régulièrement cette gamme de coloris, toujours avec une différence de tons possible.

Et je travaille également, avec une revendeuse qui se trouve vers Aix-en-Provence, Dommie Loisirs Créatifs, qui se fournit aussi en Espagne, mais aussi en Italie, au Portugal et au Brésil. Ses fournisseurs, eux, par contre, ont très rarement les mêmes coloris.

Et c'est ce que j'aime: pouvoir proposer un très large panel de couleurs à mes clients, pour que chaque création soit unique et personnalisée.

 Crocheter le trapilho, c’est donner une nouvelle vie à ce fil 100% recyclé !      

Livraison rapide

Expédition & Livraison rapide

Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Made in France, produits réalisés en Seine et marne (77)
Service client
À vos côtés 7j / 7 !

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,